• Voici l'effet que ça me fait d'être fécondable.

    D'abord chuis super irritable. Ouais. C'est super chiant ça en plus. Du genre, jpeux crier pour une porte mal fermée, parce que je trouve pas le sucre, parce qu'on veut pas me donner ce que je veux, ou alors parce qu'il pleut. '-'

    Ensuite, vient le symptôme de la parano éternelle. Pourquoi il ou elle a dit ça ? Pourquoi il me l'a dit de cette façon ? Est-ce qu'il m'aime toujours ? Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Est-ce que ce cycle va cesser un jour ? -_-"

    Puis aussi, l'euphorie généralisée. Oui, vu que jvois tout dans les extrêmes, bah je peux être heureuse tout simplement parce qu'un voisin que jpeux pas calculer, m'a dit bonjour.

    Et là encore, ce n'était que les symptômes psychologiques : l'irritabilité, l'euphorie, la paranoia, le moral dans les chaussettes Meuh Meuh... Les symptômes physiologiques ne sont pas bien graves, mais si. u_u

    Je gonfle de partout. Jprends 2 ou 3 kg parce que j'ai sans cesse envie de chocolat... C'est même plus de la faim, ni de la gourmandise. C'une question de survie. O_o Et puis vu que je prends du poids, comme une nénette, bah ça me fait chier. Donc on retourne au point de départ... Les séquelles psychologiques... <_<

    C'pas con d'être femme des fois ?


  • Commentaires

    1
    Marion La Gueuse
    Jeudi 21 Juin 2007 à 12:15
    bah voyons !!
    Rhoo ma pauvre tigresse!! Le cercle vicieux!! LooL! {soit dit en passant t'as pas intérêt à dégueulasser mes draps ce soir u_u ptdrr} ... Oh non, pas le cycle, pas encore! Pas les quéqués!! ...comment ça ce commentaire à rien voir avec l'article?? Et ta mère?? ...'-_- bon allez j'arrête mon délire, tiens le coup face aux chutes du niagara :D mouarf, bizzz
    2
    Inochi
    Jeudi 21 Juin 2007 à 16:21
    Bah ouais
    C'est comme ça, qu'est-ce qu'on y peut ! Moi j'm'énerve même en dehors des périodes des anglais ! Alors bon... Avant j'étais un mec, un vrai, un je m'enfootiste, un qui se fiche des gars, un qui faut pas saouler avec ses histoires de filles. Et là j'suis une fille, une vraie, une qui fait chier son monde, une qui gueule pour rien, une qui aime pas les gens qui se compliquent la vie alors que elle-même se pose des tas de questions et se frappe la tête contre le mur de sa chambre. Ptain de voyage à Maturi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :