• Des fois...

    J'ai comme l'impression que plus je me pose de questions, moins je comprends les choses. Il y a cette personne, insensible, qui a grandi en moi, au fil des rancoeurs, des déceptions, des coups durs : mais ce n'est pas moi. Même lorsque je me regarde dans un miroir, j'ai du mal à reconnaître celle que je vois. Comme si je m'étais étrangère. Cette personne est le fruit de l'incompréhension, du rejet, de la haine qu'Emilie éprouve. Mais c'est comme si des personnes différentes habitaient son corps.

    Elle aime, elle déteste; elle est émue, elle est déçue; elle se protège, elle s'expose; elle cache le mal en faisant le bien. Avez-vous déjà eu l'impression que chaque pas vers la vie nous rapproche d'un gouffre sans fond ? L'impression que rien ne s'arrangera jamais ?


    Je garde toujours l'espoir qu'un jour, je n'aurai plus à penser ces choses, mais l'heure est aux regrets et à l'amertume...

  • Commentaires

    1
    Capie
    Mardi 2 Janvier 2007 à 23:24
    Vii.
    L'impression de me rapproché d'un gouffre ? Bien sûr et depuis trop longtemps samèère ma choute, c'est moche.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :