• 4ème phase : La déchéance de l'étudiante en manque de sensations fortes.

    Au début de l'année, ton souci c'était de ne surtout pas arriver en retard... Les temps ont bien changé, parce que là quoique tu fasses, t'es toujours en retard. Oui, parce que même si t'as cours à 11h et que tu prends le bus de 10h, y a toujours des supers travaux, du genre ils devaient être finis l'année précédente mais à cause de l'inflation des prix, et de la chute des phoques en Alaska, bah ils ont pas pu finir leurs travaux.

    Donc, tu prends ce fameux bus ( clin d'oeil au bus 30 de Strasbourg hein =D ) au moment où t'as passé cette zone de travaux... zut alors, un bouchon infernal. Il est 10h15, et t'es toujours coincée dedans. Donc tu attends patiemment que ce bus bouge. Et oui, même Papy a dépassé ton bus alors qu'il marchait à la vitesse d'un escargot sous crack.

    10h30, voire 35, tu sors enfin du bouchon, tu passes le pont tranquille et là PAF encore des travaux u_u. Mais heureusement, tu avais ramené ce 20 Minutes qui date d'un mois, et que t'as la flemme de sortir, quand tu rentres chez toi. Mais évidemment, comme en cours, tu n'écoutes plus beaucoup, tu as déjà fait les mots fléchés. Tu t'essaies au Sudoku... Tu lis dans un sens. Tu retournes le journal. Tu comprends toujours pas, alors tu jettes le journal, en faisant la moue, et les gens te matent comme une malpropre. Pendant ce laps de temps, ouf, fini la zone de travaux...

    Et bonjour la route de l'Enfer. Oui, cette route est appelée ainsi parce que comment dire... Personne n'y traverse correctement. Genre, t'es super pressée mais t'as quand même une petite chance d'arriver à l'heure, bah t'auras toujours soit une petite vieille super mignonne que dans ces circonstances là, t'as envie de la jarter de la route vite fait, parce qu'elle marche pas très vite ; soit t'as un espèce d'urluberlu, qui a la flemme d'aller marcher sur les clous alors il traverse en plein milieu de la route ( j'dis ça mais jle fais aussi :p ) ; soit... rholalala mais eux alors... les CYCLISTES DE M%%### qui comprennent pas qu'il y a des gens qui sont en retard comme toi et que si il a envie de faire une ballade tranquille, il a qu'à faire du vélo sur le trottoir... Oui ces cyclistes, que même quand tu les klaxonnes, ils entendent pas... Et c'pas des Lance Armstrong en général, ces cyclistes. -_-

    11h20. Tu arrives à destination, en faisant un peu laggle. Et évidemment, quand tu rentres dans la fac, tu croises quelqu'un que t'as envie de snobber. Parce que t'as pas envie de lui parler, parce qu'il te pose toujours les mêmes questions, parce qu'il saoule... Et que finalement, ce mec t'arrives jamais à le snobber. -_- Du genre que t'arrives, et vas-y que jfais semblant de regarder cette affiche sur une exposition de castor à la Kfet des Sciences... " Salut, alors t'as cours ? " Et merde. -_- Démasquay en plein snobbage. " Ouais ouais d'ailleurs, jvais y aller tout de suite hein =D ". Et ta démarche se fait tellement pressée, qu'on peut voir des étincelles derrière tes shoes.

    Et l'année d'après... Le cycle de l'étudiante désillusionnée recommence ! =D ...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Avril 2007 à 10:33
    'Tain.
    Mais viens prendre la même route que moi le matin pour aller en cours, vers dix heures, y a personne. '.'
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :